Retour à la version graphique



Vous êtes dans

Les navettes estivales en Côte Landes Nature

Les navettes estivales en Côte Landes Nature
Trois lignes de bus permettent l’été de rejoindre les plages du Cap de l’homy, Contis et Saint-Girons.

Trois ans après leur mise en place…le point avec Jean Watier, Vice-Président de l’office intercommunal de tourisme Côte Landes Nature.

 

Carte Complète Navettes 2015 web450

Monsieur Watier, présentez-nous le fonctionnement de ces navettes mises en place par l’Office de tourisme communautaire.

3 lignes de bus sont proposées gratuitement l’été. Depuis cette année, tous les villages de l’intérieur des terres sont reliés au moins une fois par jour aux plages.

- La ligne 12 relie le Cap de l’homy à Contis via les bourgs de Lit-et-Mixe et Saint-Julien en Born. Elle dessert également Uza et Lévignacq.
C’est cette navette qui fonctionne le mieux avec 24 rotations quotidiennes et 30.000 personnes véhiculées sur la saison. Cela s’explique principalement par la présence d’importants campings sur ces stations touristiques.

- la ligne 3 relie Léon, très prisé pour son marché et son lac, à Saint-Girons plage. Avec 15.000 voyageurs comptabilisés cet été, c’est la ligne qui a le plus progressé. Les horaires avaient en effet été adaptés et revus.

- Enfin, la ligne 4 a été doublée. Elle permet d’une part aux Tallésiens et Castésiens de rejoindre Saint-Girons plage via Linxe. Puis, le bus revient chercher les Escalusiens.
Cette navette est particulièrement empruntée par les locaux, ce qui explique que son taux de fréquentation est plus faible en août qu’en juillet. 2593 usagers ont bénéficié de ce service en 2015.

 

Comment sont financées ces navettes gratuites pour les usagers ?

Le coût de ces navettes s’élève à 125.000€.

Elles sont financées à 75% par l’office intercommunal de tourisme Côte Landes Nature et par des partenaires privés à hauteur de 25%.

2 sortes de partenariat sont proposées :

-          Un partenariat financier* qui s’adresse principalement aux hébergeurs (hôtels, campings, aires naturelles). Ceux-ci bénéficient alors d’un point d’arrêt devant leur structure.

-          L’achat d’espaces publicitaires* à destination des prestataires de loisirs, des restaurateurs ou des moyennes surfaces…

L’interlocutrice de ce réseau est Sandrine Péducasse, responsable développement à l’office intercommunal de tourisme.

Jusqu’à présent, c’est la RDTL qui assurait la prestation. Le marché est actuellement renégocié pour les 3 prochaines années.

 

Quels sont les retours que vous avez aujourd’hui sur ce dispositif ?

Les retours sont positifs. D’un côté,  les partenaires privés offrent un véritable service à leur clientèle. De l’autre, les usagers bénéficient d’un réel confort.

L’éco-mobilité est devenue une réalité sur le territoire. Elle permet de réduire de façon importante la pression automobile sur nos stations balnéaires.

 

* Partenaires financiers :
Les Vignes, soleil des Landes, Club Atlantique, Caravaland, Aires naturelles Lassalle, Lacoussade, Fin bistrot, Col vert, Campéole les tourterelles, Océane, la Jaougotte, Landes océanes, Aire naturelle Coudas.

* Partenaires publicitaires :
Super U, Phare de Contis, Jungle park, Atlantis loisirs, Jardinerie des sources, Leclerc Express, Mac Do, Fin bistrot, Ferme de Ninou,